Retour sur la visite au Salon Sival

Catégorie: Actualités du végétal
répondre au sondage du mois
Partager sur les réseaux sociaux

Le salon Sival Angers

Le salon SIVAL est le salon de référence pour les professionnels des productions végétales : arboriculture, cultures légumières, semences, horticulture, plantes médicinales et aromatiques, viticulture, œnologie, cidre, champignons. Il est le seul en France à proposer une offre complète et performante en matériels et services pour toutes les productions végétales. Il a réuni cette année, du 16 au 18 janvier 2018, au Parc Expo d’Angers,  640 exposants et 24 000 visiteurs professionnels.

Visite pour la communauté du végétal de demain

Il s’agit d’un salon exclusivement professionnel, mais grâce aux organisateurs du salon, nous avons pu proposer un accès privilégié aux membres de la communauté du Végétal de Demain.

Ainsi, un petit groupe a pu profiter d’une visite guidée le jeudi 18 janvier après midi pour  découvrir ou mieux connaitre les techniques utilisées pour produire les fruits, légumes, vins et plantes de notre quotidien. Tout au long des 2 heures de visite, nous avons pu découvrir des exposants très variés qui proposent des solutions pour toutes les tailles et types d’entreprises, de la toute petite familiale, polyvalente à la très grande spécialiste : matériel de culture, serres, produits alternatifs aux phytosanitaires. Beaucoup d’innovations, de technicité associé à l’agronomie.

 

Panorama de notre visite au Sival

Nous avons pu voir des stands très variés.

– le stand des équidés au travail, côtoyer celui des gros tracteurs !

 

– les multiples matériels de binage, désherbage, … avec beaucoup d’ingéniosité mécanique et aussi des caméras ou des capteurs pour guider les machines, jusqu’au robot de désherbage, capable de fonctionner seul dans les rangs de salade.

 

–  beaucoup de matériels plus ergonomiques qui permettent aux personnes de travailler dans des conditions moins difficiles (par exemple pour le travail de la taille dans les vignes ou les vergers) et avec plus de sécurité. On a même vu une entreprise (Traitaservice) qui propose des drônes pour remplacer l’homme lorsqu’il faut monter sur les serres pour les blanchir (chaulage des vitres pour éviter trop de soleil au travers de la serre)

– Il y a des sociétés spécialisées dans  « la protection biologique intégrée » ou le « biocontrole » . Par exemple, certaines proposent des insectes « auxiliaires » viennent pondre dans les oeufs des insectes nuisibles, ou les manger.  Une autre société propose une solution à base d’extrait d’ail pour lutter contre les nematodes (vers) du sol, qui attaquent en particulier la carotte.

– On a appris aussi que les maraîchers installent des ruches de bourdons pour mieux polliniser les tomates et obtenir plus de fruits. Comme leur durée de vie n’est que de quelques semaines, pas de risque de multiplication excessive dans la nature comme on a pu le voir avec les coccinelles asiatiques.   Merci au stand Koppert pour ses explications.

 

– Ce qui a aussi étonné plusieurs personnes, c’était le nombre d’entreprise constructeurs de serres et d’équipement  pour les serres. Et l’agriculture urbaine n’était pas en reste. avec des solutions pour les  professionnels … mais certaines techniques peuvent aussi être utilisées par les particuliers telle cette solution proposée par Tootem pour des cultures verticales.

 

– Sur le stand ‘Légumes de France’ nous avons eu le plaisir de rencontrer Frédéric Jaunault, meilleur ouvrier de France 2011 – champion de France et d’Europe de sculpture sur fruits et légumes et d’admirer ses oeuvres !

– Merci au stand IDFEL, CTIFL pour la pause rafraichissement et au Min d’Angers pour la petite surprise 😉

 

– Après avoir beaucoup marché ! nous avons terminé par  le Hall Ardésia, qui rassemble tous les fournisseurs, producteurs de semences et plants, pour les fruits et légumes. Que de variétés !

 

 

En conclusion

Merci à tous les exposants qui nous ont accordé du temps pour nous expliquer leurs solutions.

Il est difficile de retranscrire en quelques lignes tout ce que nous avons pu voir au Sival 2018 . En conclusion, nous pouvons dire que les filières de production sont en transition et les professionnels viennent trouver sur le salon des solutions pour produire demain des fruits, légumes, vins, de qualité, en conciliant rentabilité et environnement, sans oublier la sécurité au travail.

Une visite au Sival 2019 ?

Nous essayerons si possible de renouveler cette initiative avec les organisateurs. Si vous êtes interessés, vous pouvez dés à présent, nous faire part de votre interêt et commentaires en nous contactant ici

 

Commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.